Fleur de Peau

un film de Christophe Monier

affiche fleur de peau.jfif

Casting

Karine PINOTEAU

Frédérick Malahieude

Arnaud Garnier

Equipe technique

Image : Davy BAUET

Assistant image : Charles KAPANDJI

Musique : Benoît SIMON

Montage : Christophe MONIER

Son : Christophe CUNY, Kevyn SOLA et              César MAMOUDY

Costumes : Valérie ADDA

Maquillage et SFX : Sandrine PHILIPPON

Régie : Cosimo PANO

Etalonnage : Gadiel Bendelac



En 2012 je lis « Sans blessures apparentes » (Robert Laffont 2008), du grand reporter Jean-Paul Mari, une enquête qui traite des traumatismes de guerre, et qui me remue profondément. JP Mari parvient à rendre sensible au lecteur la terreur ressentie par ces hommes et ces femmes qui ont vu la mort en face, et l'impossibilité qu'ils ont, à leur retour, de représenter leur douleur à leur entourage. 
Suite à cette lecture, est venue l'envie de bâtir une histoire autour de cette thématique : Comment cette douleur intime, indicible, qu'est le traumatisme de guerre, résonne avec des blessures familiales plus anciennes et universellement partagées.

L'autre moteur de ce projet est le désir de réunir ces trois comédiens, Karine Pinoteau, Arnaud Garnier et Frédérick Malahieude, et de travailler avec eux. Ma fille Louise Monier nous a rejoint pour interpréter la jeune adolescente.

Nous avons démarré par une séance d'improvisation, très fructueuse. Puis j’ai écrit un scénario sous forme de canevas, très peu dialogué. Sur le tournage, les dialogues sont venus simplement, chacun des acteurs ayant suffisamment investi son personnage. Pour la scène finale, j’ai demandé à Louise d’utiliser une anecdote dont elle m’avait fait le récit enfant.

J’avais senti la nécessité de raconter cette histoire sous la lumière du Sud, le tournage a duré 4 jours, en juin 2014, dans les Cévennes. Notre équipe de 12 personnes s’est installée dans une maison d’hôtes qui nous a fait un prix d’amis, et qui a été à la fois notre décor et notre hébergement.
 

 

 

 

 


Petite équipe de 12 personnes dont une partie est composée de professionnels (comédiens, image, son, maquillage, costumes, musique) et de parents et d’amis (Régie et assistants), bénévolat de chacun, prêt du matériel technique. 

Pourquoi ? Une envie très forte de travailler en liberté, et sans attendre. Comme de nombreux réalisateurs, j’ai le sentiment qu’il est de plus en plus difficile de porter une envie de film auprès des producteurs de courts-métrages. Le formatage des sujets et de l’écriture sont induits par la prépondérance des comités de lecture des différents guichets (CNC, aides régionales). Rares sont les producteurs qui font vraiment des choix, quoi qu’ils en disent. Alors, nous sommes nombreux à tenter de fabriquer nos films « à côté ».
 

 

 

 


 

A propos
L’autoproduction 
Prix

Mention du Jury Jeune « Emotions Fortes » Au festival de Saint-Paul Trois Châteaux


Prix d’interprétation pour Frédérick Malahieude aux soirées Disturb Janvier 2016


Prix d’interprétation pour Frédérick Malahieude et prix de la meilleure musique pour Benoît Simon au PAMA

(Paris art and Movies Awards)  Juillet 2016

Sélections 

Première au « Grand Action » en novembre 2014, en présence de Jean-Paul Mari.

Festivals :
Sybelles Live Festival Janvier 2015
Short Film Corner Cannes Juin 2015
Festival de Vebron Juillet 2015
Festival du film d’Espalion Septembre 2015
Festival du film Saint-Paul 3 Châteaux Octobre 2015
Paris Courts Devant Novembre 2015
Paris Independent Film festival Novembre 2015
PAMA (Paris Art and movies awards) Juillet 2016

Voir d'autres réalisations de
Christophe Monier

christophe Monier.webp
vimeo.png