Zaïda Ghorab-Volta invitée de l'émission "Obliques", avec Pierre Gaffié

Je rêvais de rencontrer Zaïda Ghorab-Volta depuis la vision de "Jeunesse dorée", son film envoûtant de simplicité sur les destins. En l'occurrence ceux de deux copines de Colombes qui, après avoir gagné une bourse, peuvent partir découvrir la France pour y photographier des immeubles perdus en pleine nature, des immeubles "mal placés" dans leur fonction habituelle.

J'avais eu un choc en découvrant ce film : il me confortait dans l'idée que, souvent, des films marquent davantage avec des acteurs inconnus. Car la notoriété d'un acteur fait écran à l'écran. Quand Gwenaëlle et Angéla rencontrent des gens, le long de leur périple, leur naïveté ne les rend pas fragiles. Alexandra Jeudon et Alexandra Laflandre, leurs interprètes sont dans cet intervalle merveilleux (car il n'arrive qu'une fois) entre une "première fois à l'écran", et un écrin visuel, celui des images de Pierre Milon, chef-op notamment de Robert Guédiguian et Laurent Cantet...

J'ai souvent eu les larmes aux yeux en voyant ce film. Son humanisme n'est pas feint. Tout est fin... Mais c'est surtout l'appétit de vivre qui ressort, une fois le film fini. On a envie, nous spectateurs, d'avoir autant d'audace que les deux jeunes femmes...

Zaïda Ghorab-Volta est donc venu, dans mon émission "Obliques" pour parler du film, et de son parcours. L'émission sera bientôt en podcast.

Retour sur quelques propos de la cinéaste dans l'émission :

"Pour écrire, je remets devant l'ordinateur, je ferme les yeux, j'imagine la première séquence, je prends beaucoup de temps pour qu'on ne puisse pas comprendre le contraire de ce que je voulais dire...", "Pour le tournage, je suis allée à l'ANPE de Colombes, j'ai pris deux chômeur(se)s, cela était possible pour les rôles que j'avais à proposer...

-En 2001, à Cannes, certains ont vraiment compris ce que je voulais faire, d'autres n'ont pas compris. Ce qui m'intéresse, c'est de donner mon point de vue...La découverte de la France par ces jeunes filles, c'est MA découverte de la France. Plein de gens pensent comme moi...

-"J'ai fini l'écriture d'un long-métrage, l'histoire d'un garçon de 23 ans, qui fait un voyage sur un bateau d'exploration. C'est un parallèle entre construction de soi et les fonds sous-marins.... Il va falloir que je trouve de l'argent pour faire mon film. C'est la première fois que j'écris sans me soucier de combien ça va coûter..."

Publications à l'affiche
Publications récentes
Archive
Nous suivre
  • Facebook Classic
  • c-youtube

© 2015-2020 - Différent Productions

Nous suivre :

  • Instagram
  • Facebook Classic
  • c-youtube