• Pierre Gaffié

"Brèves d'Images", à Quint-Fonsegrives : l'âge de raison...


Chaque année, je suis heureux de retrouver l'équipe du festival "Brèves d'images" créé et impulsé par Béatrice Germain, maire adjointe à la culture de Quint-Fonsegrives. Donner un sens, de l'appétence, à des enfants du monde entier de créer, puis soumettre leurs films et pourquoi pas gagner, est une expérience humaniste digne de s'y investir avec conviction et passion. Cette année, parmi les 62 films de la catégorie "Initiés", j'ai remarqué plusieurs tentatives de sortir des message écologiques (trop) convenus depuis 3 ans, et qui ne prêchent que les convaincus (dont je suis). Les narrations deviennent de plus en plus hétéroclites, les films qui nous arrivent sont de plus en plus tranchés et donc tranchants.

Cette année, mon petit discours d'ouverture du festival a mis en exergue l'importance de l'enfance dans la formation de notre personnalité artistique, A l'image de Peter Weir ("Le cercle des poètes disparus"), qui, depuis son Australie natale, ne prenait pas l'avion (rapide) mais le bateau (lent) pour voyager et découvrir le monde.

On peut en déduire que son ton plus contemplatif que celui d'un américain pur jus vient sans doute de là, et que ce qui nous enveloppe, ado, nous élève, quand on fait le grand saut. Vers l'art...

Bravo à toute l'équipe du festival et à tous les participants...

#newsfr

7 vues

© 2015-2020 - Différent Productions

Nous suivre :

  • Facebook Classic
  • c-youtube