• Pierre Gaffié

Sarah Bertholon, comédienne XX Ailes...


Bien sûr, le titre de cet article est une référence à la voix-off de "Constance, ou la symphonie des baisers", où la narratrice déclare la quête d'amour, et de maternité de l'héroïne, comme étant XX "Elle" (même si bien sûr le jeu de mots est inaudible et seulement suggéré)... Mais cette appellation d'origine incontrôlée sied comme un gant à Sarah, actrice rencontrée lors d'un casting à Paris. En la choisissant pour "Constance...", je faisais appel à une comédienne dont je décelais le potentiel dramatico-loufoque : son visage, d'une pureté presque indécente, ne se laisse pourtant pas saisir si facilement. Sarah Bertholon porte en elle des sinuosités de jeu très subtiles qui amène le spectateur à l'instabilité (avec un grand "I") que tout cinéaste devrait rechercher. Mais que le business des comédiens laisse pourtant flétrir.

Dans "Constance...", le personnage roule 6 pelles pour savoir qui répondra à l'appel : quel père pour son futur enfant ? Quelle descendance à qui léguer son énergie, son goût de l'art et du hasard.

En six scénettes, tournées à un rythme aussi rapide que faire un enfant est long, Sarah a été fluide, drôle, passionnante et émouvante.

La séquence où, ivre, elle s'embrasse elle-même face à un miroir, est une des choses les plus mystérieuses que j'ai eue à tourner...

#blogfr

28 vues

© 2015-2020 - Différent Productions

Nous suivre :

  • Facebook Classic
  • c-youtube