La ville aux murs dauphins

Une histoire d’amour de l’architecture qui se transforme en architecture de l’amour.

Nous avons tourné le film à Toulouse, Quint-Fonsegrives, Villemur-sur-Tarn, Colombes et Paris.

 

Pour la séquence du « mur magique », nous avons recréé l’Australie (110 figurants, avec peluches de kangourous, panneaux routiers créés pour l’occasion, architectes en tenues…). La séquence fut tournée autour du « Bikini », célèbre discothèque et salle de concert en forme de cube en bois, à Ramonville St Agne, au bord du Canal du Midi.

« La ville aux murs dauphins » est une histoire d’amour de l’architecture qui se transforme en architecture de l’amour.

 

Nous avons tourné le film à Toulouse, Quint-Fonsegrives, Villemur-sur-Tarn, Colombes et Paris.

 

Pour la séquence du « mur magique », nous avons recréé l’Australie (110 figurants, avec peluches de kangourous, panneaux routiers créés pour l’occasion, architectes en tenues…). La séquence fut tournée autour du « Bikini », célèbre discothèque et salle de concert en forme de cube en bois, à Ramonville St Agne, au bord du Canal du Midi.

« La ville aux murs dauphins » est une histoire d’amour de l’architecture qui se transforme en architecture de l’amour.

 

Nous avons tourné le film à Toulouse, Quint-Fonsegrives, Villemur-sur-Tarn, Colombes et Paris.

 

Pour la séquence du « mur magique », nous avons recréé l’Australie (110 figurants, avec peluches de kangourous, panneaux routiers créés pour l’occasion, architectes en tenues…). La séquence fut tournée autour du « Bikini », célèbre discothèque et salle de concert en forme de cube en bois, à Ramonville St Agne, au bord du Canal du Midi.