Apocalypse Notes

"On peut définir un son par une image, mais on ne peut pas définir une image par un son" (Robert Bresson)

Apocalypse notes" est une vieille obsession. L'idée qu'un solfège millénaire puisse servir à une époque où la musique est un bien de consommation comme l'eau ou l'air, alors qu'il a été conçu par un moine pour des usages sans doute réduits. Le fait que les radio-crochets type "The voice" ne mettent en avant que des reprises et jamais de chansons originales doit aussi nous faire réfléchir : y'a t'il encore de la place pour de nouvelles chansons ? Le quota n'a t'il pas été atteint ? Le tournage devait avoir lieu à Paris, dans le 19ème et plusieurs repérages furent faits pour apprivoiser ce lieu. Mais au fond de moi, une petite musique (L.O.L.) me disait que quelque chose ne tournait pas rond. Et, quand une semaine avant le tournage (l'équivalent d'un quart d'heure dans la vie quotidienne...), le fameux restaurant nous a dit que ce n'était plus possible, je me suis rabattu sur un charmant salon de thé, à 100 mètres de chez moi. 

Par son ambiance délicate il est cohérent avec le fracas de fin du monde qui s'abat sur Thomas et Jeanne, et sur le monde de la musique en particulier...

Au cinéma, deux types de décors fonctionnent : celui qui est parfaitement adapté, et celui qui ne l'est pas du tout...

Pierre Gaffié