Sophie Cadet

Cheffe opératrice

Vous avez été directrice de la photographie pour "La nuit se lève" de Pierre Gaffié. Pouvez-vous me parler un petit peu de ce travail main dans la main avec Pierre Gaffié ? 


Pierre fait partie de ces réalisateurs qui savent ce qu'ils veulent dès le départ, ce qui simplifie énormément le travail et à mon avis permet d'aller plus loin. Un film est toujours jalonné d'imprévus, plus on est préparé et plus on peut se retourner dans le bon sens. Il est également ouvert aux propositions et dès notre rencontre, Pierre m'a fait entièrement confiance, ce qui engendre une relation de travail simple et constructive. Sur le plateau, Pierre utilise également sa part d'intuition et moi aussi : il semble qu'elles vont dans le même sens.
Pour moi un film est toujours celui du réalisateur, il me faut comprendre l'univers du réalisateur pour m'y fondre, et avec Pierre cela a été très simple, dès le début.

Quels sont vos projets actuellement ?


Actuellement je prépare un long-métrage de fiction avec un réalisateur avec lequel j'ai déjà travaillé. Ce qui est comique dans ce projet c'est que nous avons tourné son premier film en vidéo pour des raisons budgétaires alors que celui-ci sera tourné en pellicule  alors que le budget reste très réduit !
Un documentaire est en attente de la reprise de l'activité cinématographique, un autre devait se tourner en juin mais sera décalé.

Quels sont vos projets actuellement ?


Actuellement je prépare un long-métrage de fiction avec un réalisateur avec lequel j'ai déjà travaillé. Ce qui est comique dans ce projet c'est que nous avons tourné son premier film en vidéo pour des raisons budgétaires alors que celui-ci sera tourné en pellicule  alors que le budget reste très réduit !
Un documentaire est en attente de la reprise de l'activité cinématographique, un autre devait se tourner en juin mais sera décalé.

Enfin, quels seraient vos trois films favoris ? 


Difficile de répondre à cette question car je n'aime pas trop revoir les films, j'aime beaucoup leur découverte. Disons "La La Land" de Damien Chazelle, "Le Lac aux oies sauvages" de Diao Yi'nan et "Alouettes, le fil à la patte" de Jiří Menzel.
 

[Interview faite par mail le 15/06/2020]

Nous suivre :

  • Facebook Social Icône
  • Youtube
  • Instagram