Nino Korta

Musicien

[Interview faite par email le 1er juin 2020]

Vous êtes le musicien de "La ville aux murs dauphins", "20 mètres d'amour à Montmartre", "Constance ou la symphonie des baisers", "Canevas de libellules" et plus dernièrement "La nuit se lève"... Pouvez-vous me parler un petit peu de ce travail main dans la main avec Pierre Gaffié ? 


Quand j’ai connu le cinéma de Pierre , j’ai découvert un univers incroyable de douceur qui m’inspire énormément. La musique est importante dans un film, c’est une histoire de ressentis et d’émotions. Depuis, c’est génial de collaborer avec lui, c’est à chaque fois une nouvelle aventure !

Pourriez-vous aussi m'expliquer votre parcours et vos projets ? 


Mon parcours est large... J'ai été élevé au Jazz et au Rock Psychédélique par mes parents. La bande son de mon enfance allait des Doors à Thelonious Monk . C’était d’une richesse magnifique. J’ai eu énormément de chance. Ensuite, j’ai débuté la pratique djing car en 1986, en Seine Saint Denis , toute monde était à fond dans le Hip-Hop. J’ai découvert beaucoup de sons et notamment j’ai connu le sampling à cette époque là. Beaucoup de groupes de Hip-Hop samplent la Soul music, donc cela a été encore des découvertes bonnes pour parfaire mon éducation musicale. Je me suis beaucoup investis à cette époque.J’ai intégré des groupes incontournables "Lyr’x" et "L’eskadrille", j’ai aussi gagné des battle Hip Hop (Whos'next, salon MixMove).
En 1997, la musique électronique est rentrée dans ma vie, grâce à Daft Punk... Encore, un trésor pour mes oreilles ! Ça ne m’a pas lâché encore aujourd’hui, j’aime beaucoup découvrir les nouveautés insolites en musique électronique. Puis, en 1999, arrive l’heure de l’expérimentation. Avec mon ami Dj Click, nous créons le groupe UHT °, groupe électro Jazz, populaire dans les années 2000. Nos créations toutes teintées d’écologie. Nous avons eu des collaborations magnifiques avec Black Sifichi, Éric Truffaz, un super groupe de Gnawi, Meï tei sho, Cosmik Conection... Une période géniale !

 

Maintenant, je suis dans les exercices solo pour me tester et avancer dans la composition et j’ai réalisé plus de 6 albums. Le travail avec Pierre est vraiment en phase avec mon travail de compositeur. Je produis aussi des instrumentaux pour des artistes indépendants.

Quels sont vos trois films favoris ? 


Beaucoup de films m’ont touché. En choisir trois ce n’est pas facile ! Dans mon enfance, mon père m’a fait connaitre les films de Charlie Chaplin, Buster Keaton... Le meilleur souvenir de cette époque m’est évoqué par "Les Temps Modernes". Un réalisateur que j’affectionne beaucoup est Quentin Tarantino, sa filmographie est géante, et je choisi "Jackie Brown" pour la soul. Le troisième film qui m’a marqué c’est "Dune" de David Lynch. Ce morceau "Prophecy Theme" de Brian Eno et Toto pour le thème principal, est une merveille qui soutient le visuel de ce film grandiose. Et puis, j’en rajoute un qui me tient à coeur "La Haine" de Mathieu Kassovitz et sa superbe bande originale.

Et enfin, selon vous, dans quelle mesure se répondent la musique et le cinéma ? 


Je vais faire court et bref. L’image liée à la musique et la musique liée à l’image. Ce sont deux éléments complémentaires. Si c’est bien fait, c’est une émotion garantie.
 

© 2015-2020 - Différent Productions

Nous suivre :

  • Facebook Classic
  • c-youtube