Rencontre exceptionnelle et dédicace avec Corine MARIENNEAU autour du mythe de la pop star.

Le 9 janvier, vous vivrez une expérience exceptionnelle avec la grande Corine Marienneau, première vraie icône rock Française. Avec Pierre Gaffié, elle commentera les films consacrés à Joe Strummer ("The future is unwritten), Ian Curtis ("Control", Joan Jett ("The runaways"), Sid Vicious (Sid et Nancy) ou la période "glam" ("Velvet Goldmine") Cela se passe dans le merveilleux auditorium de la Garenne-Colombes, à 20h. Entrée libre. A l'issue des débats, Corine dédicacera sa première autobiographie "Le fil du temps" (Flammarion) Ce mercredi 9 janvier, ce sera le Film du temps... ​​SLXLM

Un prix d'interprétation pour Marilyne FONTAINE dans "Radio Lune"

Montrer une animatrice de radio, dans une corrida émotionnelle avec un auditeur désespéré, est sans doute le meilleur écrin pour qu'une comédienne donne (presque) tout ce qu'elle a, et sans doute ce qu'elle est. "Radio Lune", le 8ème film de Pierre Gaffié, tourne autour du hasard, de la mort, et de la pleine lune. (et même de Jim Harrison) Déjà plus de 8 festivals dans le monde ont décidé de se coltiner avec ce court-métrage qui aborde des thèmes existentiels, sans compassion bon marché. déjà deux projections à paris également ("La péniche" et les soirées "Disturb") Venue du Canada, une distinction va droit au coeur de Marilyne. Bravo à elle et merci au "Creative Film Festival" (Toronto) de

Rencontre avec Agnès MICHAUX, pour son panthéon cinéma

Agnès Michaux est une des voix, et des visions du monde, les plus singulières de notre culture. Impossible de s'ennuyer en l'écoutant, ou en la lisant. Ses documentaires cinéma étaient des anti-modèles du genre, ébouriffants, toupies intellectuelles aptes à secouer l'esprit du spectateur tout en décryptant l'âme des réalisateurs. Agnès, femme charmante et humble, était donc l'invitée idéale (après Bernie Bonvoisin et Corine Marienneau) pour nous livrer la liste non pas de ses envies, mais des films qui ont marqué sa vie. Et notamment : "La dame de Shangaï" (Welles), Remorques" (Grémillon), "Le tigre du bengale" (Lang), "Le survivant" (Segal), "Pierrot le fou" (Godard), "Frankenstein Junior"

Brel, la face cachée de "Ne me quitte pas"

Les livres récents, souvent hagiographiques (de David Dufresne ou Fred Hidalgo) sur Jacques Brel, font l'impasse sur deux ou trois faits pourtant édifiants. Mais surtout, ces bios éludent quelque chose de plus essentiel : la vraie signification de "Ne me quitte pas", chanson intouchable s'il en est. Si les gens savaient... En 1987, j'ai assisté à Toulouse à une rencontre avec Madly Brel, la veuve du chanteur (là aussi pour une dédicace de livre). A la fin, parole fut donnée à la salle. Quand plusieurs personnes eurent fini de raconter leur passion pour "Ne me quitte pas", Madly brel répondit : "Mais personne n'a jamais compris le sarcasme de cette chanson... Mon mari l'a écrit non pas pour v

© 2015-2020 - Différent Productions. montage@wanadoo.fr

Nous suivre :
  • Facebook Classic
  • c-youtube