François Dolto, Maria Montessori : les limites

Beaucoup de blabla, comme toujours, à l'occasion des rentrées littéraires et des anniversaires des naissances ou morts des auteurs. Le marketing est toujours bien huilé. Aujourd'hui, le buzz tourne autour de Françoise DOLTO, et, comme un filet permanent, de Maria Montessori. Contentons-nous de deux FAITS, indéniables, au milieu des commentaires : quand Carlos, le fils de Dolto, est interviewé sur Europe 1, il dit : "Oui, d'accord, les principes de ma mère... Mais le soir, j'avais envie d'une gifle de mon père !". Sous-entendu, l'éducation de sa propre mère, n'était pas convaincante. Edifiant, non ? Quand à Montessori, véritable trouvaille marketing, savez-vous que l'un de ses enfants a publi

Des deux côtés de la caméra : Katherina MARX

En préparant le casting de "20 mètres d'amour à Montmartre" (84 sélections de festivals dans le monde), j'avais deux solutions : faire appel à des comédiennes expérimentées. Ou, comme cela m'avait été conseillé, parcourir des fichiers de mannequins, notamment ceux de l'agence "Rebecca". Ce fut un dilemme plus grand qu'il n'y paraît. Car passer en "revue", des femmes splendides, mais souvent ramenées à des chiffres (mensurations, âge, etc...) est agréable (euphémisme), mais en totale contradiction avec le thème du film, qui est quasi métaphysique. (4 femmes au pied du Sacré-Coeur se trouvent un lien secret sans prononcer un mot...) En rencontrant Katherina MARX, ce ne fut pas sa beauté qui me

Le retour du vinyl, le poids de la TVA

Il y a presque 40 ans, le ministère de la culture de Jack Lang a bloqué le prix du livre. Excellente initiative, qui a permis à des librairies de survivre. Si le prix avait été libre, beaucoup seraient allés acheter leur livre en grande surface. Et les grandes surfaces auraient exclu les livres non rentables. Mais à cette époque, une très mauvaise décision a été prise : maintenir la TVA sur le cinéma et la musique (VHS, CD, DVD) à un taux trois fois plus élevé que celle sur la musique. Aujourd'hui encore, un livre est taxé à 6%, et un disque à 21. Un vrai scandale, qui explique la quasi disparition des disquaires pendant 30 ans. En allant dans des villes de taille moyenne, je suis toujours é

"Radio Moon" at the Big Water Film Festival in Wisconsin.

"Radio Moon" is a very special film. It spans many human's feeelings : our transcendental side (here, our link to the moon), the interior world (our responsability about other people's fate), and of course the mediatical side... After all, a man is made of a soul (most of the times !), a need for transcendance, and a urge to communicate. I've always thought that 90% of the films based on a internet-related plot, are boring; I wanted to portray a late night radio host, with all that it conveys : solitude, confession from listeners, rituals in the studio, etc... The film was shot by Sophie Cadet, and is starring Marilyne Fontaine, one of the finest french actresses. Shot in 30 hours, in June,

"Radio Lune" sélectionné au Big Water Film Festival (Wisconsin)

"Radio Lune", ce film médiatico-métaphysique (réalisé par Pierre Gaffié, avec l'époustouflante Marilyne Fontaine dans le rôle principal) sera présenté au Big Water Film Festival, du 7 au 11 Novembre 2018. "Radio lune" décrit comment une prise de décision est remise en cause par la lune, un chien errant, et l'appel d'un auditeur à sa radio préférée. Sibyl Garnier est une animatrice de nuit, qui recueille, sans fards, les témoignages de ses auditeurs. Un soir, alors qu'elle a décidé de quitter son compagnon, elle prend à l'antenne un certain Michel, tétanisé par ce qui lui est arrivé dans sa vie (il a vendu un voyage à un couple, et la femme y a perdu la vie) Sibyl va tenter de consoler cet ho

Inconnu à cette adresse, adaptation libre d'un livre célèbre...

Peu de gens savent que le célèbre livre "Inconnu à cette adresse" de Kathrine Kressmann Taylor (publié en France de façon posthume) avait été adapté au cinéma par Hollywood dans les années 50. Cette adaptation n'était d'ailleurs pas du goût de son auteur, qui regrettait qu'un livre mince mais profond, devienne un film gros mais superficiel. Quand en 2001, Sandrine Treiner et François Chayé m'ont proposé de produire une nouvelle adaptation du livre, le "deal" avec le fils de K.K. Taylor était simple : "Soyez libre, et ne faites pas de long-métrage !" Sandrine et François ont choisi d'inventer les enfants de l'intrigue. Claude-Jean Philippe jouant le fils du traître antisémite. Sylvie Granotie

© 2015-2020 - Différent Productions. montage@wanadoo.fr

Nous suivre :
  • Facebook Classic
  • c-youtube