Meeting Paul WELLER in Cardiff

To be (or not to be) a Mod. To be (or not to be) in Style, to be (or not to) be a stone's throw away from truth... Paul Weller follow a path he created himself. A man full of patterns, of various inspirations and nourishing expectations... When I was, well, a teenager, in Toulouse, France, I came upon "Going underground" in my local record shop. I was blown away by the opening chords, so violent and meaningful. God knows how many times I've listened to it. It was less martial that "London calling", and a little more poetic. More "Out of time" as R.E.M would say... I tracked down the Jam songs back ("Thick as thieves", "Girl on the phone"...) and forth ("Monday", "Pretty green", "Set the hous

Rencontre avec William Sheller : Suite Française, zéro appareil photo et Excalibur...

William Sheller a souvent dit que sa chanson "Un homme heureux" était le résultat d'une suite d'accidents. Il s'y cassait les dents depuis longtemps, n'arrivait pas à lui donner sa structure, puis un jour, suite à un imprévu lors d'un concert, il eut à la jouer seule au piano, débarrassé de toute emphase. Et ce fut la chanson que l'on sait. Elle a d'ailleurs un point commun avec "Amsterdam" de Jacques Brel : elle n'a jamais été enregistré en studio, seulement en live. A 20 ans, j'étais, avec mon argent de poche, allé interviewer Sheller à Paris, que j'admirais notamment depuis "Le capitaine". C'était un mois avant son concert "classique" à la cour Jacques Coeur de Montpellier, en l'occurrenc

"Féminin plurielles", premier long-métrage gigogne de Sébastien BAILLY

Il y a... longtemps, j'ai fait la connaissance de Sébastien Bailly au festival de Sarlat, où j'animais les rencontres. Sébastien était dans une période de doute, qui sont souvent les plus constructives quand on les reconsidère a posteriori. J'avais proposé à Sébastien de travailler sur deux de mes courts-métrages ("La relativité expliquée aux enfants" et "L'homme aux bras d'or", ce dernier étant une commande de Canal Plus). Qui aurait pu croire que durant le temps qu'il me faudrait pour accoucher de "La relativité...", Sébastien aurait réalisé ses trois premiers films :) Tout s'est joué en 1998, quand Sébastien a décroché le prix Sacd du meilleur scénario pour "La fille du hasard", qu'il m'a

Notre nouveau bébé : "4 lessons about love, horses and trees".

"4 leçons sur l'amour, les chevaux et les arbres" est le nouveau court-métrage de Pierre GAFFIÉ. Destiné pour l'instant aux spectateurs anglophones, il décrit en 4 séquences distinctes les bizarreries et les considération très concrètes qui nous font trouver, ou perdre, l'âme soeur. Le film sera projeté en Arizona, au théâtre de Wilcoxx, le 23 Avril prochain. Longue vie à ce film ! #newsfr

© 2015-2020 - Différent Productions. montage@wanadoo.fr

Nous suivre :
  • Facebook Classic
  • c-youtube