"La relativité expliquée aux enfants" de Pierre GAFFIé au St André des arts le 8 Janvier.

Dans le cadre d'un programme ambitieux ("Bonjour l'enfance")*, vous pourrez (re) voir "La relativité expliquée aux enfants" le 8 Janvier prochain. Le film raconte comment un père, dépassé par les évènements, décide pour faire bonne figure, d'expliquer le célèbre "E = MC2" à son fils de 8 ans. Le film est un regard sur l'amour père/fils, plus que sur les sciences. Quoique éduquer est autant un art qu'une science ! Depuis quelques années, je suis abasourdi par le zéro discours sur l'apprentissage dans nos vies. A la mort de Johnny Haliday, avez-vous entendu un média raconter comment le chanteur avait appris à chanter ? Non, nous sommes dans un monde de "tout, tout de suite", où le temps passé

Conférence "Les rêves et le cinéma"

Le 1 Janvier 2017, à l'auditorium de La Garenne-Colombes (92) aura lieu une conférence sur les rêves et le cinéma. Plusieurs extraits de films de fiction seront commentée par Paul FUKS (psychanalyste) et Pierre GAFFIé (réalisateur). Entrée libre à partir de 20h. #blogfr

Very close to stardom : Seana KERSLAKE

In 2013, I attended the great film festival "L'Europe autour de l'Europe", in Paris. Many films, many risks taken both by the filmmakers AND the curators. At the time (well only 4 years ago !), I was finishing my own film ("The dolphin skin city") and feeling a little "undertownian", in between waves... At the end of one peculiar day, a very powerful was screened : "Dollhouse" by Kristen Sheridan. At first (like many great films), I felt unconfortable in front of this mayhem : a lot of characters, lots of screaming, lots of upside-down situations. But I became accostumed and finally enjoyed the film a lot. It was bold and not cold. I even took some pictures (I know, it's forbidden) of the sc

"Canevas de libellules" de Pierre Gaffié, avec Claire Couture.

"Canevas de libellules" ou un regard différent sur la politique, et l'amour... C'est un scénario que j'avais eu il y a 20 ans, raconter une élection sur un mode comique, mais quelques paramètres ont retardé sa mise-bas. Ayant été le premier journaliste TV à parler de son moyen-métrage "Versailles, rive gauche", (en direct sur "Nulle Part Ailleurs") Bruno Podalydès et moi avions créé des liens.Le hasard faisait que nous étions voisins (Bougival, Rueil-Malmaison)... Un jour, alors que je lui demandais conseil pour le comédien principal de "La relativité expliquée aux enfants", Bruno me dit quelques mots sur son nouveau projet (qui est devenu "Dieu seul me voit") dont l'action se passe entre de

Mathilda MAY invitée d'une master class à l'ICART Paris

Mathilda MAY, artiste aussi hétéroclite que passionnante, était l'invitée d'une master class à l'Icart Paris le 17 Novembre dernier. Questionnée par des étudiantes de l'école, elle est revenue sur sa vocation initiale de danseuse, sa carrière de comédienne, mais aussi et bien sûr sur son travail d'auteure de théâtre ("Et plus si affinités" et "Open space"). Cette master class est à retrouver dans son intégralité sur le site d e 'L'Icart?. #blog #newsfr #blogfr

Actress Lydia PATIENT illuminates fictious townhall in "Canvas of dragonflies".

When you make a film both realistic and very unexpected, you have to be very cautious finding your cast. "Canvas of dragonflies" being a strange film, some decisions about the actors (not to mention the main part) were difficult and frightening... I had notice Lydia PATIENT in some videos or demos that were not very convincing, the videos not her ! She has something very poignant in the way she moves and smiles. A smile is, with her, full of unsaid and moving feelings. That's why I was so happy to have her playing a townhall employee, whose badge on the jacket plays a significant role... https://www.facebook.com/Canevas-de-libellules-1476831515673130/ #newsen

Lydia PATIENT, comédienne, dans "Canevas de libellules"

Pas facile de jouer la comédie dans des films à la fois réalistes et barrés. Comme ce sera le cas de "Canevas de libellules", j'ai pris mon temps, parfois plusieurs mois, pour faire les bons choix. Quitte à en perdre parfois non pas la raison mais la zénitude :) Pour le rôle d'une hôtesse de mairie, j'ai assez facilement choisi Lydia PATIENT, que j'avais remarquée dans quelques videos. Elle a le charisme ET la discrétion pour le rôle que nous cherchions ici... #newsfr

Who is Harrison FORD, really ?

A very interesting program about the american icon, was broadcast in November on "Fréquence Protestante 100.7 fm". During that moment, Pierre Gaffié questioned the gifted author Alexis ORSINI about his book about the underrated actor. How "Mosquito's coast" is a gem, close to Ford's heart and to his inner's values. for instance. And many other things, some of them poignant. The program has been video recorded and is now avaliable on line. https://vimeo.com/245215816 #blog #newsen

First french projection for the film "Quite quiet" by Pierre GAFFIé

On the 29th of November, "Quite quiet", a symphnoy of kisses" was screened near Toulouse for its first French release. Shown before "Le redoutable", the Michel Hazanavicius take on Jean-Luc Godard, the short film was well received. Some people in the audience told about a "sulfurous" Quite Quiet, others mentioned its subtlety. Well, we take those very different comments very nicely... #blog #newsen

Première projection de "Langues" de Pierre Gaffié en avant première du "Redoutable&qu

A quelques centaines de mètres de la célèbre cité de l'Espace, notre film "Langues" a été projeté au cinéma de Quint-Fonsegrives (31). Il a été diffusé en première partie du "Redoutable" de Michel Hazanivicus. Il s'agissait de la première projection française de ce court-métrage, que certains dans la salle ont qualifié à la fois de "subtil" et de "généreux". Un bon présage. #blog #newsfr

© 2015-2020 - Différent Productions. montage@wanadoo.fr

Nous suivre :
  • Facebook Classic
  • c-youtube